UNE DÉFAITE LOGIQUE MAIS CRUELLE POUR LE BC ORCHIES

UNE DÉFAITE LOGIQUE MAIS CRUELLE POUR LE BC ORCHIES

23 avril 2018 Actus du BCO Articles de matchs Articles de presse 0
 

Basket – N1 masculine / Hugo Chocraux | 

 

Edition numérique des abonnés

« Ils ont augmenté le rythme à ce moment-là, ils ont su durcir le jeu pour nous tenir à distance. On a essayé de suivre, de revenir au score après ça, mais on n’a pas réussi. Ça s’est joué sur la dureté dans les moments importants. »

– Le fait que La Charité joue avec deux meneurs dans le cinq de départ (Kevin Thalien et Deremy Geiger), ça vous a gêné ?

« Non, je ne pense pas. C’est sûr que ça leur offre plus de possibilités, mais ce qui nous a fait défaut, c’est qu’on était peu nombreux, ça limitait la rotation. Et peut-être la fatigue, ça fait la différence. Ils ont mis plus d’intensité que nous dans ce match, et c’est ce qui nous a fait défaut. »

– Et dans le jeu en lui-même, qu’est-ce qui a fait la différence ? La domination dans la raquette (45 rebonds à 39 et 3 contres à 1 pour La Charité) ?

« Non, la clé c’est qu’ils ont été plus adroits de loin. Il faut dire ce qui est, on a eu des shoots ouverts qui ne sont pas rentrés. Ils ont été plus en réussite que nous, et au final ça a compté aussi. »